INKTOBER18 #14

CLOCK

et Digressions,

en forme de Lapin,

Inktober est une opportunité de s’organiser des séances de doodles chaque jour avec des thèmes qui nous décentrent un peu de nos habitudes graphiques. L’idéal aurait été de remplir complètement ”le contrat” d’un dessin par jour. Je suis très très loin du bout du compte! Je n’ai souvent pas su trouver le temps pour dessiner, et après des pauses involontaires, je me sentais auto exclue de l’expérience, sortie du rythme inhérent au projet.

Une fois acceptée l’idée que je ne serai pas, cette année encore, une véritable “inktober girl”, je me suis sentie libre de piquer ça et là des thèmes. Plutôt que de dessiner directement, je me baladais sur Wikipedia, je notais des infos sur le mot du jour (ou des jours précédents, selon l’humeur)  pour en faire un exercice un peu différent …m’inspirant:

  • en apprenant des choses insensées sur des plantes toxiques …
  • en découvrant des légendes sur les baleines chez inuits …
  • en me familiarisant avec la prise de note dessinée, un grand bonheur!
  • en me re-connectant avec l’esprit du doodle, un peu délaissé, j’ai répété une forme simple pour l’étaler sur les pages du carnet, pour sympathiser avec des lignes sans l’injonction du “Joli” et du “fini”!

Pendant ce temps “d’errance graphiques” les idées me sont venues, autres que celles qui auraient pu émerger de prime abord devant LA LISTE 2018 . C’est plus lent mais encore plus plaisant

 

 

 

 

“Color your doodle”

 

 

 

 

 

      

Silent House

 

 

Juste des maisons,

Y ajouter des créatures pour suggérer une histoire …

Pour l’heure, c’est le désert:

effet recherché.

 

#sketchbookexploration

 

 

 

               

Fishy idea

Exploration de mon sketchbook (voir portfolio),

Portrait inspiré d’images de Golshifteh Farahani issuent du tableau “beautiful women” on Pinterest, actrice d’une beauté infinie … ici un peu triste ou pour le moins mélancolique.

 

Golshifteh etape copy

MAKING OF  😉

 

 

 

 

 

Women & nature (sketches)

 

 

Here as some pages of my sketch book … base for new work to come.

 

nageuse papillon 75 m

 

femme fleur israel dec 17 m

 

femme fleur sur sachet 3 75

 

femme maison fleur 75 m

 

 

 

femme oiseau israel 75 m

 

 

 

 

Let’s be friendly and loving,

Strong and sensitive,

Let the nature talk,

Listen to it

&

Give your body strengths to fight the undesirable part of it.

Here’s a little song I wrote
You might want to sing it note-for-note
Don’t worry, be happy
In every life we have some trouble
But when you worry, you make it double
Don’t worry, be happy Don’t worry, be happy now … “
 
Ooo-oo-hoo-oo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo
 
B. McFerrin

Carnet de Vacances – Marseille

DES BATEAUX ET DES PIRATES !

J’aime beaucoup ces vacances urbaines, éclaires, concentrées en musées, en déambulations expresses.

Du Marseille du pourtour du port, on revient avec du bleu dans la tête, des photos d’amphores remontées à la surface par des pourvoyeurs d’histoires, des bateaux contemporains et toutes sortes de vaisseaux mi-réels mi-imaginaires qui s’entrechoquent, images mentales hybrides et cahotiques, car on ne lit pas tout les petits encarts, trop techniques, pour les déambulateurs distraits que nous sommes!

Ils étaient comment ces phocéens? Des Grecques, c’est sûr! des colons pilleurs, sortes de pirates et marchands?

Bribes de réponses glanées au musée d ‘histoire de Marseille:

Des marins grecs originaires de la ville de Phocée qui fuyaient les invasions perses de cette époque. En arrivant, ils furent frappés par la ressemblance de la calanque de Lacydon (qui correspond aujourd’hui au célèbre Vieux-Port) avec leur ville d’origine et c’est pour cette raison qu’ils ont décidé de s’y installer.

“A partir de 600 av. J.-C., les Phocéens vont fonder, en plus de Massilia (Marseille), une multitude de comptoirs sur l’actuelle Côte d’Azur : Olbia (Hyères), Antipolis (Antibes), Nikaïa (Nice), ainsi que des bases en Corse (Aléria) et en Espagne. De nombreux Phocéens viendront se réfugier dans ces colonies, après la conquête de leur ville par les Perses vers 540 av. J.-C.”

marseille phoceens 2

Journal de visite – musée d’histoire de marseille

SB marseille carte

page du carnet déambulatoire- istolar

SB modele reduit

page du carnet déambulatoire- istolar

marseille vac 10

 

SB truite de mermarseille vac 11

page du carnet déambulatoire- istolar

SB avion rouge

page du carnet déambulatoire- istolar

Musée d’histoire naturelle/sketchbook

MARSEILLE

83000 spécimens d’animaux,

200000 spécimens végétaux,

81000 spécimens de paléontologie

8000 échantillons de minéraux.

Une partie de ses collections est présentée au public…

 

hadar museum bw 2

 

 

musee naturel 2 aimusee naturel scan 15 ai

 

 

musee naturel scan 7 ai

 

musee naturel scan 19 ai copy

musee naturel scan 4 aimusee naturel scan 1 bis ai

 

musee naturel scan 9 ai

musee naturel scan 8 ai

musee naturel scan 10 ai

musee naturel scan 14 ai

 

musee naturel scan 15 ai

 

musee naturel scan 12 aimusee naturel scan 3 bis aimusee naturel scan 6 ai

 

musee naturel scan 13 ai

musee naturel scan 16 ai

 

musee naturel scan 17 ai

 

 

 

 

 

 

 

 

All those Houses!

 

Sometimes I write in english (sorry for the grammatical and syntactic errors).  It is a remnant  from the time I lived abroad and got used to communicate with non-francophones people. Sometimes I write in french, it depends on my mood, with no logical approach….

Houses in my sketchbook are still my best connection with childhood, mine and others … drawing houses, drawing cosiness, the one we experiment as well as the one we dream about!

*

I can’t help wondering what do the refugees children recently arrived in France draw? I saw this drawing on the net, a house and “HELP” written next to it.

Browsing through a few of their drawings, it seems that quite often,  there is no house at all but water, plenty of water with people struggling in the middle surrounded by empty boats.

As a former social worker, I remember when children don’t feel like drawing their dreams anymore because the abusive reality is too invasive, too brutal, they draw their reality. We, Adult, generally get shocked by it. They only draw what they see. Their reality is shocking.

*

I also remember how drawings and colors change, once children feel safe again – How livid faces change, cheeks turn pink again. All the traumas remain to be taken care of, but the feeling of being secure makes room for further healing and other themes for their drawings.

 

des maisons page couleur copy

 

 

maison zoom couleurs mark

 

Jarjatte

Lus la Croix-Haute

20160818_12133820160818_121345

 «Horizons entièrement fermés, de roches acérées, aiguilles de Lus, canines, molaires, incisives, dents de chiens, de lions, de tigres et de poissons carnassiers. » Un roi sans divertissement  – Jean Giono.

 

feu jarjatte carnet crop blogjarjatte 5 crop 2 ai

jarjatte 3 carnet crop blogjarjate 2 carnet crop blog

1318000651283731508_242781389

1321112860897783640_242781389

Finjan des Alpes 😉

1321117634829473333_242781389